Peindre des fleurs et récolter … des courges !

Contrairement aux apparences, ce n’est pas une des prochaines activités de la fête d’automne du jardin partagé qui aura lieu le dimanche 27 septembre 2015 …

Les faits :

A Lyon, ce mois de juillet a été caniculaire comme un peu partout en France.
Les jardiniers avaient semé des courgettes et des courges qui après s’être très bien développées et produit quelques courgettes, se sont subitement arrêtées de produire …

Les courges et les courgettes formées devenaient jaunes, puis marrons sans grossir. Et très peu de fruits arrivaient à maturité alors que les plants étaient très sains et très vigoureux cet été : pas d’oïdium, pour l’instant.

Courgette longue saine et courgette non polinisée

Courgette longue saine et courgette non pollinisée

Courgette polinisée

Courgette pollinisée

Ceci nous a interrogé sur une maladie inconnue qui aurait touché nos courges et courgettes ou bien la trop forte chaleur, le fait que le trop grand feuillage empêche la pollinisation …

Les hypothèses :

Serait-il possible que les 3 phénomènes soient responsables de cette quasi absence de production de courges et courgettes ?

  1. Avec les fortes chaleurs, il semble que les courges et courgettes n’arrivant pas forcément à fructifier correctement ont concentré leur énergie à grandir pour essayer de produire d’autres fruits, sauf qu’elles produisaient des feuilles en même temps ce qui a créé un couvert végétal très important qui a certainement nuit à la pollinisation. Comme les plants ont été arrosés régulièrement et qu’il n’y a pas eu de maladies : le phénomène semble s’être auto entretenu.P1100157
  2. Les fleurs de courges et de courgettes s’ouvrent le matin et se referment quand la chaleur ou le soleil devient trop fort. Très fréquemment au cours de ce mois de juillet, à partir de 9h du matin : il faisait plus de 25°  (il y a eu une dizaine de jours à plus de 35°C, 23 journées à plus de 30°C !) et les fleurs se refermaient très vite. La pollinisation n’a pas pu être correctement réalisée entre fleurs mâles et fleurs femelles …

Au final, il semble bien que le problème initial soit la difficulté de pollinisation, c’est pourquoi depuis près d’une semaine, nous avons recours à la pollinisation manuelle entre fleurs mâles et fleurs femelles. Et au vu de la récolte de ces derniers jours (plus d’une quinzaine de courgettes rondes et longues et, enfin, plusieurs courges en cours de développement) : il semble que ce soit plutôt un succès.

Mode opératoire :

  • Se munir de plusieurs pinceaux relativement fins (c’est bientôt la rentrée …),
  • Le matin, identifier les fleurs mâles (reconnaissables des fleurs femelles car disposées à l’extrémité d’une longue tige fine et ne possède qu’un seul appareil de reproduction au milieu des pétales – cf photo ci-dessous),
Fleur mâle de courgette

Fleur mâle de courgette

  • Prendre son pinceau et prélever du pollen de la fleur mâle,
  • Identifier les fleurs femelles (reconnaissables des fleurs mâles, car situées au dessus de ce qui deviendra le fruit, elles possèdent un appareil reproducteur un peu plus complexe que les fleurs mâles – cf photo ci-dessous),
Fleur femelle de courge

Fleur femelle de courge

Détail d'une fleur femelle de courge

Détail d’une fleur femelle de courge

Fleur femelle de courgette

Fleur femelle de courgette

  • Prendre son pinceau et badigeonner de pollen l’intérieur de la fleur femelle,
  • Attendre quelques jours (quelques semaines pour les courges),
  • Récolter et déguster 🙂 !

Graines et hybridation :

Par contre, à moins que vous ne souhaitiez faire des expériences et développer de nouvelles variétés de courges : il n’est pas forcément conseillé de conserver les graines de courges ainsi pollinisées, car si vous possédez plusieurs variétés de courges dans le jardin ou ceux de vos voisins, la nature aura fait son œuvre et une « hybridation » aura certainement eu lieu avec le mélange de pollens sur le pinceau ou les pinceaux.

Pour éviter cela : il vous faudra « protéger » la fleur femelle afin qu’elle ne soit pas pollinisée avant ou après votre passage par d’autres insectes …

1 réflexion sur « Peindre des fleurs et récolter … des courges ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.